Histoire de la Chapelle

                      

Sur la colline face au village de Marcour, s'élevait de 1050 à 1413 le château des comtes de Montaigu. 
La chapelle reprise dans l'enceinte de ce château était dédiée à St. Thibaut de Provins (1033 - 1066).

En 1413, le château fut détruit, mais le culte à St. Thibaut se poursuit à la source qui se trouve à ± 100 mètres plus bas.

En 1600, suite à deux miracles importants, une grande croix fut érigée à cet endroit. Cette croix devient l'objet d'une vénération spéciale de la part des pèlerins qui venaient implorer le secours de St. Thibaut. Certains en emportaient quelques morceaux. Cette croix fut bientôt abîmée.

En 1608, on érigea une plus grande sur le sommet la montagne et de la butte formée par l'écroulement de la tour centrale du château.

En 1622, la comtesse, Josinne de la Mark, épouse de Jean Théodore, comte de Rocherfort, Montaigu, etc… prit la résolution de faire ériger une chapelle mais décède en 1626 avant que le projet n'aboutisse.

En 1636, sire Jamotte est promu curé de Marcour et sous l'empressement des habitants, il décide de faire le nécessaire pour leur donner satisfaction et c'est en 1639, que le projet se réalise.
La tour du château la plus avancée vers Marcour fut arasée et la chapelle fut construite à cet endroit. Les habitants s'étaient chargés de fournir les matériaux nécessaires, à savoir : Marcour, le bois, Hotton, la chaux et Dochamps, les ardoises. Les pierres furent trouvées sur place. De plus, les habitants se sont préoccupés du transport des matériaux et ont apporté leur aide aux ouvriers.

Vers 1642, l'ermitage est construit, il s'agit de deux petites pièces accolées à la chapelle. L'ermite est le servant et le gardien de la chapelle. Les ermites se succéderont jusqu'en 1968.

En 1660, la chapelle est consacrée par Antoine Blavier, suffragant du Prince Evêque de Liège.
 

Ci-dessous : Douves et parties des murs du château ainsi que la butte formée par l'effondrement de la tour centrale.


Actuellement, la chapelle est gérée par notre ASBL et ce depuis 1970.

         
Résumé rédigé à partir d'extraits du livre " Le montaigu de St. Thibault (1667) par Ch. Jamotte, curé de Marcour de 1636 à 1674 ".